Petites pensées et autres histoires

Mot-clé - Concerts

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 24 mars 2008

L'année Messiaen

En ce lundi de Pâques, nous sommes allées à la Trinité pour profiter de l'année Messiaen.
Tout au long de l'année, des concerts sont organisés dans cette église où l'artiste a joué.

Je l'avoue, j'étais pour ma part complètement novice. L'esprit ouvert et curieux, je ne demandais qu'à me laisser surprendre.
Au programme (pour ceux qui connaissent) : Monodie, le Diptyque et les Corps Glorieux avec Jon Gillock à l'orgue.

Je pense que j'aurais du mal à traduire par des mots ce que j'ai ressenti...
Avant de début le concert, une brève présentation des oeuvres était faite et l'orateur de conclure que ces morceaux incitaient à la prière.... Oui, c'est sans doute cela, bien qu'étant profondément athée, j'ai senti à l'écoute de certains morceaux mon âme qui s'envolait là haut, à l'extrême limite entre la Terre et le Ciel.

Dire que le concert fut intense est faible.
Deux heures d'Olivier Messiaen, c'est physique ! Ca vous transporte, ça vous bouleverse, ça vous remue les tripes et le coeur.... jusqu'à la nausée parfois.
Et c'est beau.
Quelques accords qui veulent tant dire, c'est de la magie à l'état pur.

Le prochain concert est au 27 avril, autant dire qu'il est déjà sur mon agenda !

samedi 12 janvier 2008

La voix du paradis

Un jour que je traînais mes guêtres à la FNAC, j'ai été attirée par un prospectus titré "Ave Maria".
Ave Maria... s'il y a un chant qui me transporte, c'est bien celui-là ! L'occasion était trop belle pour passer à côté d'un grand moment musical.

Je me suis donc retrouvé le 6 janvier à l'église St-Julien le Pauvre. Au programme, des chants religieux et profanes.

L'église en elle-même mérite un petit détour. Très simple, très ancienne (la plus vieille de Paris, dit-on), toute décorée d'icônes et d'un vieil iconostase.

Et puis le concert commence.....
Arrive Catherine Manandaza (soprano) et Philippe Alegre son pianiste.
Bach, Mozart.... la cantatrice se laisse gagner par l'émotion et nous aussi ! Et quand s'achève l'Ave Maria de Shubert, nous avons tous les larmes aux yeux.

Il faut dire aussi que l'acoustique de l'église est très bonne. Elle donne l'impression par moment d'être entièrement enveloppée par le son... Mieux que le Dolby 5.1 !
Alors ressentir de toute part l'Ave Maria de Gounod.... difficile de garder contenance.

Un regret, peut-être, le Grand Air de Violetta de Verdi.
Techniquement impeccable (et même remarquable !) mais non, décidément, non.

Deux coups de coeur :
- Casta Diva de Bellini, à ce moment là, ce n'étaient plus des frissons que me couraient dans le dos, j'étais frisson ! 

- Summertime en surprenant rappel, comme quoi, l'on peut être cantatrice et avoir un répertoire varié ;-)

Un très bon souvenir, donc.
Malheureusement, je crois que ce concert n'est pas reconduit. En revanche, si vous avez d'autres occasions d'aller écouter quelque chose en l'église Saint-Julien le pauvre, je ne peux que chaudement vous le recommander.

vendredi 24 août 2007

Dansons sous la pluie

Dans quelques heures, ami lecteur, commencera Rock en Seine et l'occasion de répondre à un de ces merveilleux mystères que la nature a, dans son incommensurable bonté, placés sur notre chemin : suis-je waterproof ?

D'aucuns diraient que je vais attirer le mauvais oeil à poser des questions comme ça. Mais bast ! La vérité scientifique avant tout ! ;-)

Et demain nous testerons : un Fred Astaire sommeille-t-il en chaque festivalier ?

samedi 26 août 2006

Rock - Suite et fin

Réveil difficile samedi matin, pourtant, il faut bien trouver quelques forces... Et oui, c'est encore Rock en Seine !

Journée mémère, ceci dit : rendez-vous avec Céline et Augustin à 14h, on se trouve une place assiste sur le talus et ON N'EN BOUGE PAS !!!
Ok, ça veut dire aussi avoir mal aux genoux, mal aux fesses, regretté de ne pas avoir prévu le coussin.... Mais ça, ça sera pour la version ultime de Rock en Seine, celle où on sera définitivement au point pour affronter tous les festivals du monde ;o)

Programmation exclusive sur la grande Seine donc et cette fois-ci ça a donné ça :

  • Taking back Sunday
  • Phoenix
  • Dead 60's
  • Beck
  • Et bien sûr..... Radiohead !

Programmation ascendante avec des concerts de qualité croissante, mais descendante aussi, le look des chanteurs allant en s'agravant au fur et à mesure que la soirée s'avance. Bah oui, après les chanteurs super mignons de Takin back Sunday et Phoenix, on peut se permettre d'être difficile :-p
Mais au milieu de cette journée, celui qui sort du lot, c'est bien sûr Beck, Beck et son auto-dérision, son spectacle de marionnette.... Un seul mot pour résumé son concert : waaaooow !

vendredi 25 août 2006

Vous avez dit Rock ?

Vendredi 25 août... départ précipité du boulot, vite, vite, vite, Rock en Seine commence ! :-)

Mais là, gros moment de doute... un festival de Rock, oui, mais toute seule ???
Tant pis, prenons notre courage à deux mains (oui, je me nounoie, ça me donne l'impression d'être plusieurs ;-) ) et en route pour l'aventure.

Et bien pour commencer il y a eu deux ratages... Ratage prévisible de Calexico (15h35 un jour de boulot, qui y aurait cru ?), ratage plus navrant de Nada Surf...

Programme de la journée donc :

  • Clap your hands say yeah (beaucoup de bruits, beaucoup de gestes, mais qui a donc oublié de régler le son du micro ?)
  • Dirty Pretty Things
  • Kasabian (pas mal pour un remplacement au pied levé !)

Faire la queue pendant 1/4 pour acheter un grec et griller tout le monde en renonçant aux frites quand un grec sans frite, orphelin se présente à la recherche d'un maître

  • TV on the Radio

Retrouver Arnaud, ne plus être seule, aaaahhh ! :-D

  • The Raconteurs (pogo ? naaaan !)
  • DJ Shadow

Je ne dirais pas que la journée se termine là, car elle a duré ensuite jusqu'à 5h, mais ceci clot tout de même la première journée du festival.

 

Valid HTML 4.01!   Valid CSS!  APRIL