Une rencontre

Jadis, j'ai croisé ton regard de charbon,
Jamais feu ne fut plus ardent !
Au travers de tes flammes noires,
Luisaient mes peurs et mes espoirs.

Ô belle dame de satin,
Poser mes pas dans les tiens....
Suivre ton ombre diaphane
Et y dissoudre mon âme...

Caresse moi de tes doigts de glace
Que un à un tu délaces
Les écheveaux de mes nuits
Jusqu'au coeur de ma vie.

Tes yeux m'ont aspirée
Tes mots m'ont étouffée
Tes doigts m'ont étranglée...

Tu es ma mort et ma délivrance,
Tu es la crainte et l'espérance.

Peurs et joies
Espoirs et désespoirs
Tu es tout à la fois.

...

Et puis tu te tournes enfin vers moi
Mais ton regard ne me regarde pas.
Et déjà ta silhouette s'efface...

Point de glorieuse souffrance,
Il ne me reste plus que l'attente.

Commentaires

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.