20211221_101630.jpg, déc. 2021

Le jean safran

Quand Deer & Doe a sorti son patron de jean Safran, je me suis dit "Waouh ! Je veux le faire !"

J'ai donc commencé à chercher le tissu adéquat et j'ai dans un premier temps craqué sur un jean bordeaux qui n'était malheureusement plus en stock. Je me suis donc rabattue sur deux tissus d'une autre boutique : un bleu jean et un bleu plutôt turquoise.
Et puis peu de temps après, le tissu bordeaux était de nouveau disponible et j'ai aussi craqué et je me suis donc retrouvée avec des fournitures pour faire trois jeans.

20211221_101630.jpg, déc. 2021

Et là, comme souvent, j'ai procrastiné et j'ai fait d'autres choses et les tissus sont restés très longtemps dans mes tiroirs (depuis juin 2018 ...............).
Je pense que j'appréhendais de me lancer dans un modèle aussi compliqué et j'avais peur de me planter, de ne pas savoir faire les bons ajustements, ... Bref, j'ai préféré repousser le problème plutôt que de le surmonter.

Et puis, tout d'un coup, je me suis motivée (il faut dire que j'en avais marre aussi de voir traîner ces trois coupons et que je venais d'arriver à une situation dramatique où il ne me restait plus qu'un seul jean du commerce, les autres ayant rendu l'âme tour à tour).

20211221_101641.jpg, déc. 2021

J'ai pas mal hésité sur les mesures et j'ai chois de faire un T40 au niveau de la taille et un T38 partout ailleurs.

Comme préconisé, j'ai bâti les jambes et la fourche pour faire un premier essai, aidé par mon chéri et des photos, afin d'analyser les rectifications à apporter.
J'ai retouché un peu la fourche devant et derrière et raccourci les jambes (c'était prévisible comme le modèle est fait pour une taille d'1m70 et que je fais 1m65).

20211221_101651.jpg, déc. 2021

J'ai eu quelques difficultés au niveau de la braguette et j'ai du découdre plusieurs fois avant d'arriver à un résultat convenable. Et c'est là que je me suis rendue compte à quel point mon tissu était fragile quand il s'agissait de le découdre. J'ai d'ailleurs quelques fils tirés que j'ai tenté de remettre tant bien que mal.

Je me suis aussi arrachée les cheveux sur la boutonnière qui refusait de se laisser coudre. C'est toujours la partie délicate quand tout est fini et que l'on se plante (ou que la machine fait preuve de mauvaise volonté, je ne vois pas pourquoi ça serait de ma faute à moi et pas de sa faute à elle :P).

20211221_101702.jpg, déc. 2021

Au final, je suis plutôt mitigée.
Quand je regarde le jean, je me dis "On dirait un vrai !". Les surpiqûres, les poches, les passants, ... tous les codes du jean sont là et le rendu est vraiment chouette.
Par contre, je ne le trouve pas aussi confortable que mon jean du commerce (c'est peut-être moi qui ai mal pris mes mesures) et il fait tout de même encore pas mal de plis. Je dirais bien qu'il a rétréci au lavage mais comme je l'ai lavé avant de le coudre, c'est une hypothèse hasardeuse.
Et si je veux pinailler, je dirais que les poches arrières ne sont pas aussi bien placées qu'elles devraient l'être.

Du coup, pour le prochain modèle, il faudrait clairement que je prenne la taille au-dessus, que ce soit pour la ceinture ou pour les hanches. Et il faudrait aussi que je mette les poches arrières différemment. Peut-être serait-il finalement préférable de les monter à la fin une fois le pantalon fini et que l'on sait comment se case le popotin dedans ?

20211221_101720.jpg, déc. 2021

Quoiqu'il en soit, je suis tout de même fière d'avoir fait ce jean mais il manque de seyant.

Coût total : 19€, difficile de faire moins !

Commentaires

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.