Atelier d'écriture - Poudreurs d'escampette

Deuxième contribution pour la proposition 84

S’asseoir sur une chaise plutôt que sur un tabouret est, d’après Eric Chevillard, le début de l’aliénation.

Comme lui, faites-nous partager une réflexion aussi profonde que métaphysique ou farfelue, née du rapport complexe que vous entretenez avec un objet de votre environnement.

Des hauts et des bas…
Voilà un sujet qui fait débat.
Quand le haut du bas descend un peu bas
Ou le bas du haut monte un peu trop,
C'est juste un liseré fin
A peine un centimètre, trois fois rien.
Mais ça suffit pour me mettre mal à l'aise,
Et je ne tiens pas en place sur ma chaise.

Eternel dilemme du matin,
10 minutes de réflexion montre en main.
Le bas se voit
Le collant choit
Tel sont les affres de la chose.
Mais ce morceau de tissu, les messieurs en raffolent !
Et moi, au moindre accro, je deviens folle.
Ma jupe ne tient pas en place,
A bien y regarder, les renforts dépassent…
...
Qu'il est dur parfois d'avoir l'habit adéquat !

Demain, c'est dit, je change de ton.
Quoi de mieux, finalement, qu'un bon vieux pantalon ?

Commentaires

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.